Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Guilde d'Harcourt, association médiévale

La ville de Chauvigny

1 Janvier 2005 , Rédigé par La Guilde d'Harcourt Publié dans #Notre fête médiévale

La ville de Chauvigny

Quoi de plus évident pour une association médiévale que d'être établi dans une cité médiévale ? Et quelle belle cité que celle de Chauvigny !

Située en plein territoire Picte à quelques kilomètres à l'est de la ville de Poitiers, Chauvigny jouit d'un patrimoine historique très important. Ses monuments, sa convivialité et les nombreuses activités qu'elle propose font d'elle un cadre splendide que tous sauront apprécier !

Plus d'infos sur le site officiel de la ville.

Un peu de culture

Pendant le Moyen-Âge, puisque c'est cette période qui nous intéresse, les hommes se sont implantés essentiellement sur l'éperon rocheux et le plateau qui dominent la vallée de la Vienne au nord. Une cité se développe à partir du XIième siècle, elle accueille cinq châteaux forts :

– le château Baronnial (ou Des Evêques) des XIième et XVIième siècles,

– le château d'Harcourt des XIIième et XVième siècles,

– le château de Mauléon du XIIIième siècle,

– le château de Gouzon des XIième et XIIIième siècles,

– la Tour de Flin du XIIième siècle,

ainsi que la collégiale Saint–Pierre construite au cours du XIIième siècle. La cité est entourée de remparts dont les accès sont protégés par des portes fortifiées.

Dans la vallée sur la rive droite, au pied de la cité forte, un bourg s'organise autour de l'église Notre–Dame fondée au moins au début du XIième siècle. En même temps la vallée marécageuse est en partie assainie par l'aménagement du ruisseau le Talbat. Peu après l'an 1000, les évêques de Poitiers succédant à une famille portant le nom de Chauvigny, deviennent seigneurs de Chauvigny, puis barons à partir du XIVième siècle. Aux Xième et XIième siècles, ils y élèvent un château. Le premier évêque de Poitiers seigneur de Chauvigny est Isembert Ier (mort en 1047) sans doute membre de la famille de Chauvigny dont il avait hérité la seigneurie, après lui se sont succédé plusieurs évêques jusqu'en 1789.

André Ier est l'un des descendants des Chauvigny mentionnés dans les textes du XIième et XIIièmesiècles. Seigneur de Déols et de Châteauroux par son mariage avec la cousine et filleule du roi Richard d'Angleterre, Denyse de Châteauroux, il s'est illustré au cours de la troisième croisade (en 1190). Son courage lui a valu le surnom de "Preux des Preux". Un récit légendaire témoigne de ses exploits : un jour que les musulmans cherchaient à forcer un passage entre deux montagnes, André se précipita sur eux des hauteurs et rasa tout ce qui se trouvait sur son chemin et mit en fuite l'ennemi jusqu'à ce que le passage fut délivré. Au cours de ce combat retentit pour la première fois le cri de guerre : "Chauvigny, chevaliers pleuvent" qui est resté la devise des descendants d'André Ier.

Durant la guerre de Cent Ans, Chauvigny, est ravagée par les troupes du comte de Derby en 1346. Dix ans plus tard les troupes du Prince Noir suivies de celles de Jean le Bon passent à Chauvigny avant d'aller s'affronter à Nouaillé–Maupertuis où Jean le Bon sera fait prisonnier.

En 1372, Du Guesclin et Jean de Berry, chassent les Anglais mais, en 1412, Chauvigny tombe entre les mains des troupes anglaises du duc de Clarence...

(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chauvigny)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Magnifique ! n'est-ce pas ?
Répondre